Cité des stars...Cannes

Nous sommes ici depuis samedi. Jo voulais fêter son anniversaire dans le s'il lion des vedettes de cinéma alors voilà, nous y somme. Comme on le pensais, hors saison et sans festival, c'est plutôt calme. Samedi, on s'est installés dans un superbe **** que j'avais réservé pour l'occasion. Il pleut encore alors on profite des équipements de l'hôtel pour le reste de la journée (gym, piscine, sauna etc).
Dimanche c'est le grand jour. Piscine et Spa à 7h30, gargantuesque déjeuner à l'américaine, avec bacon, saucisses, café à volonté, flan au caramel, un paquet de calories. Ensuite, sous la pluie, on visite un peu. Le palais des festivals, de l'extérieur seulement. La marina, où on voit plein de bateaux privés monstrueux comme celui-ci:


En googlant ce yacht, j'ai virtuellement visité l'intérieur tout en noyer et placage d'or. Mais j'ai aussi vu que ses réservoirs d'essence contiennent... 72 000 litres! Non non, je n'ai pas mis un zéro de trop, c'est bien ça. À €1.47 le litre de gazol, avant la balade dominicale, le plein d'essence se chiffre à €105 840, à peu près $150 000 canadiens. Ça explique pourquoi les vaisseaux arborent presque tous un drapeau des îles Caïman. On poursuit avec la visite de la croisette, là où les stars du septième art se font "estamper" les mains dans le trottoir.


Visite de quelques rues commerciales, puis retour à l'hôtel. Gym, douche et hop! Au resto, sous la foudre et les trombes d'eau de Zeus, pour conclure cette belle journée dans un resto bien...étoilé!
Lundi, on quitte l'hôtel pour se diriger à notre studio qui est à 500m et beaucoup plus abordable. Il pleut toujours alors on va au cinéma pour voir Astérix et la cité des Dieux. Moi j'ai adoré, mais Jo à trouvé ça moyen. Un peu d'épicerie puis on retourne au sec dans notre cocon.

Mardi, location d'auto pour deux jours. Cible du jour, Monaco, la monarchie monarchique du Monarque. Du haut de son rocher, il se fait appeler S.A.S. Albert II de Monaco, Son Altesse Sérénissime, rien de moins... J'me demande si quelqu'un l'a déjà appelé "Bert" ?

LE rocher monégasque 

Seules les voitures avec une plaque de Monaco ont accès au Rocher. Mais de toutes façons, on voulait le faire à pieds. Beau, mais pas à se rouler par terre. 

L'orgue de la cathédrale, unique en son genre


On descend vers le port où on voit les plus gros bateaux de notre vie, en quantité, et presque tous aussi de Georgetown, Caïman. On se promène dans Monte Carlo, c'est le fun, il fait beau enfin. Hier, j'ai appris qu'il n'avait jamais eu autant de pluie sur la côté d'azure duos 1956. On est vraiment choyés d'avoir ce privilège (!!!).

J'sais pas si c'est celui des Beattles...

De retour vers Cannes, heures de pointe. Heures avec un s parce que celle de Nice, puis celle de Biaritz, puis celle de Canne, ça fait heures de pointe avec un s. Tout est bloqué, y'a des feu de circulation aux 50m, et le co-voiturage semble passible de la guillotine. La "cerise sur le sunday", stationner. 58 minutes de tournage en rond pour trouver. Ouf! J'ai presque hâte de retourner l'auto.
Ce matin, il fait beau, alors on va en profiter.
J'aime ça la côte d'azure. Le monde est relax, malgré la météo et les irritants urbains, les gens sont facile d'approche. Je pense que notre timing est bon, entre le rush touristique estival et la frénésie commerciale de Noël. Et oui, ici aussi...

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Articles les plus consultés