Portugal 2018: Journal de bord du 21 mars


Jour 10, jeudi 15 mars
Gps: 39.70368, -008.35361
Parti de Tomar vers 9h30. Un peu d'épicerie. Beau soleil qui alternera avec des averses pour la journée mais, dans l'ensemble, plus de soleil. Le départ de Tomar est super . Long sentier boisé le long de la rivière Nabao. On dîne à l'abri des forts vents sous le porche d'une petite église, puis café dans un petit village en milieux d'après-midi. On traverse une région super apaisante le long d'une rivière. Journée toute en montées/descentes, on s'installe pour camper vers 17h au sommet d'une montagne d'eucalyptus (on y prend goût). Pâtes pieuvres/tomates/citron, bon vin rouge, soirée relax en backcountry.


Petite passerelle "le fun"...


Ouais...une menace bien réelle qui nous est tombée dessus 15 minutes plus tard.

Jour 11, vendredi 16 mars
Gps: 39.86275, -008.41762
Longue journée en nature, rien de particulier. On se trouve un endroit pour dormir dans un boisé un peu "druidique". Plutôt cool.

Notre refuge druidique.

Jour 12, samedi 17 mars
Gps: 39.99874, -008.44164
Ces jours-ci sont vraiment près de la nature. Peu de village et ceux qu'on rencontre sont souvent pratiquement abandonné. Une ou deux maisons habitées sur une douzaine. À un endroit, on est complètement bloqué par l'eau. 60cm dans le chemin, des oliveraies inondées de chaques côtés. Pas le choix. Enlève les runnings, remonte les pantalons, et traverse les 20m à gué. Deux voyages; un avec l'équipement, l'autre avec ma blonde sur les épaules. Le reste de la journée est bien. Cette fois, on soupe vers 16h30 dans un parc et on continue de marcher 1h30 après. Bonne formule qui nous donne le temps de digérer et nous permet de faire quelques km de plus. Pour la tente, j'ai trouvé un moyen d'abaisser sa hauteur de 15cm, ce qui lui donne moins de prise au vent. Et j'ai ajouté deux ancrages aux supports principaux. On devrait être bons pour l'utiliser jusqu'à la fin du voyage. 

Coimbra. 20 km au-delà des montagnes dans cette direction.



Les chemins sont encore un peu humides...

Ou très humides...

Ou trop humides...

Un sommeil bien mérité à flanc de montagne.

Jour 14, dimanche 18 mars
Gps: 40.11958, - 008.47705
Superbe vue sur la montagne ce matin. C'est vraiment le plus bel emplacement qu'on ai trouvé jusqu'à présent. Belle journée en nature, avec toutefois des passages "aquatiques" un peu plus technique. Plusieurs sentier sont encore inondés alors ont doit faire preuve d'imagination et souvent d'agilité pour continuer. En après-midi, on rencontre une loooongue colone de beaux petits marcheurs de tous âges tout propres, qui sentent bon qui cheminent en sens inverse. Ils se dirigent vers Fatima. Chaque dimanche, ils font un tronçon du chemin avec des accompagnateurs. C'est cool, ça rend le camino accessible à tous. Cet après-midi, j'ai réservé une chambre pour deux nuits à Coimbra. Troisième plus grande ville du Portugal et notre prochaine étape. Ce soir, on installe le camp dans une petite forêt à vendre en sortant de Condeixa a Nova.

Superbe après-midi le long d'une magnifique rivière.

Ces arbres nous ont bien protégés d'un orage plutot agressif.

Jour 15, lundi 19 mars
Gps: 40.20873, -008.43087
Bonne nuit de sommeil protégés des forts vents par cette magnifique forêt. J'écris mon blog en sirotant mon café, bien au chaud dans ma doudoune et à l'abris de la pluie diluvienne sous la tente. C'est un bon matin! Encore beaucoup de pluie. Et aujourd'hui, c'est particulièrement froid. J'ai les doigts gelés. Journée toute en forêt, toute en pente. On rencontre un Britannique que nous avions croisé à Azambuja, tout au début. Il est en vélo mais les chemins sont tellement mauvais qu'il marche avec son vélo la moitié du temps. Il passera aussi deux nuits à Coimbra alors on le rencontrera peut-être de nouveau. Coimbra est de prime abord une ville intéressante, on le verra plus demain. On arrive au gîte Flora da Coimbra et y sommes reçu par Georges, un sympathique Portugais polyglotte qui nous donne pleins d'infos. Vieille demeure ancestrale en plein coeur du vieux cartier, il n'y a pas de chauffage. Ça va prendre des couvertures. Jo a été malade en arrivant, quleque chose que son corps a refusé de garder. Difficile de savoir quoi. On va relaxer ce soir.

Jour 16, mardi 20 mars
Gps: Même qu'hier
Journée relax. Jo est en pleine forme. Visite de la vieille ville. Un labyrinthe de rueset ruelles sans aucune structure compréhensible. La vieille cathédrale romane est vraiment belle et bien restaurée. Bon sandwich avec bière sur une grande terrase ensoleillée. Pas très chaud, mais confortable. Un peu d'épicerie pour ce soir et demain, et un bon reposdans une chambre confortable.


Jusqu'à présent...
Nous avons parcourus:  237,4 km
Distance à parcourir jusqu'à Fisterra:   +\- 467 km
Notre prochaine pause est prévue à Porto  dans 127,4 km
Ce que nous trouvons difficile: La météo bien sûr. Nous sommes toujours mouillés et humides. Le froid aussi qui est omniprésent. Les gens nous disent que le temps que nous avons actuellement est celui qu'ils ont habituellement en janvier, et qu'il y a beaucoup plus de pluie que d'habitude. Ce n'est pas notre cas mais, si quelqu'un a peur des chiens, c'est carrément l'enfer. Il y en a partout, vraiment, et beaucoup, qui jappe tous compulsivement. Avec nous, un seul s'est montré vraiment agressif mais, heureusement, pas de morsure. Le mauvais temps nous empêche d'atteindre notre cadence de 20km/jour. Tout est plus long, le départ, les pauses, la progression en terrain difficile et les détours. Nous devrons probablement prendre un transport pour entrer dans notre temps.
Ce que nous apprécions particulièrement: La nature, cet impression de liberté sur une si vaste planète. L'autonomie que nous avons avec notre équipement de camping. La facilité de trouver des endroits pour camper tranquille dans des endroits plutôt isolé. L'histoire est intéressante et les gens aimables. Beaucoup de personnes nous parle en français ou en anglais. Le coût de la vie abordable pour nous. Bière en fût, 1€. Deux patisseries et deux cafés, 4,50€. On réussie à manger sainement en cuisinant nous-mêmes pour environs 10€ par jour, environs 15$. Depuis trois jours, les églises sonnent les heures avec de très jolies mélodies. Le soir, avec l'écho des montagnes, c'est vraiment agréable. La lente traversée des anciens villages est toujours fascinante quand on prend le temps d'observer, et de saluer les gens.

Prochain contact, de Porto, dans à peu près une semaine.
Et merci pour vos commentaires.
À+

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Articles les plus consultés