Il était un petit navire...


Bon. Ça fait un p´tit bout alors...où en étais-je?
Ah oui, Aix. Ben actuellement je t'écris de Naples, en Italie. On est passé par Barcelonne, puis Palma de Majorque, une îles des Baléares qui compte un peu moins d'un demi-million d'habitants. Si tu regardes sur une carte, c'est dans la Méditéranée, à peu près à mi-chemin entre Barcelonne et Alger. Les jours qui viennent, nous serons La Spezia et Savone, tous deux en Italie, avant de revenir à Marseille dimanche prochain. Et oui, on fait une croisière, à bord du Costa Diadema. Johanne y tenait mordicus avant de quitter l'Europe alors, voilà. On s'est trouvé un bon deal et c'est parti. Pour trois-cent quelques euros on a trouvé une croisière d'une semaine avec cabine standard sans hublot. On avait pas l'intention de rester dans notre chambre alors, pas de fenêtres, pas si grave. MAIS, en se présentant à notre cabine, SURPRISE! On nous avais "up-grader" dans une superbe cabine supérieure, plus grande, avec une magnifique baie vitré et un balcon. Sans frais additionnels. Coooool!
De plus, au lieu d'attendre deux heures dans le "bording room", un jeune homme qui aimait notre accent nous a remis deux passes "invités spéciaux" nous permettant de monter immédiatement à bord. Y'a une foule de trucs comme ça qui nous arrivent tout le temps depuis des semaines. Même chose quand on loue des chambres ou des autos.
Seul hic, c'était nos passeports pour monter à bord, aux douanes. Ils exigent des estampes de moins de trois mois depuis l'entrée au pays. Nous, ça fait sept mois. On a dû expliquer longtemps qu'on n'est pas restés en France tout ce temps, et qu'on n'a pas de tampons suisses ou italiens parce qu'on a tout fait à pieds, 2200km en quatre mois. On a eu droit à de multliples "tout ça à pieds?" plutôt suspicieux. Après à avoir expliqué le principe du pèlerinage et fait vibrer quelques cordes sensibles, on s'en est bien tiré. Mais on appréhende un peu le moment de prendre l'avion pour le retour...
Après le tour de bateau, on retourne à Aix chez Brigitte pour quelques jours. Après, on se rendra à Digne, à cent km au nord, dans ancien un gîte touristique qui s'appelle Cap d'Aigle. On devrait y rester à peu près deux semaines pour les aider avec différents travaux, toujours en échange du gîte et du couvert. On aime bien la formule. Ça nous permet encore de découvrir un nouvel endroit et, en deux semaines, de goûter une certaine immersion dans le milieu où on se trouve. On a aussi une autre offre pour la suite mais on va attendre un peu pour les dates. C'est drôle comme tout s'enchaîne facilement depuis qu'on li les livres de Jerry et Hester Hicks en mettant en pratique le contenu. C'est très "new age" étrange mais, cibole, ça marche. Je t'en dirais plus une autre fois, quand je comprendrai mieux le principe.
Le premier jour, on était à Barcelonne. On a pas vraiment eu le temps de flâner dans les rue étroites mais on a quand même visité la cathédrale puis, bien sûr, la Sagra Familia de Gaudi. Au risque d'en choquer certains, on a pas été ému outre mesure. C'est vrai qu'on a pas visité l'intérieur parce qu'il y avait deux heures et quelque pour acheter les billets, et que c'est quand même 16€/personne pour visiter une église. Et de l'extérieur, impossible de prendre une photo qui a de l'allure car tout est en chantier, plein d'échafaudages. Et je n'ai pas trippé sur l'architecture, trop diversifiée, trop de styles, de textures, de couleurs. J'ai une nette préférence pour les majestueuse gothiques, ou les massives romanes. À Palma, il faisait beau soleil avec 15 degrés. On ne prend pas les tours organisés parceque c'est très cher, pis on est encore coincé dans le monde à se faire dire quoi faire et quand le faire. On préfère découvrir par nous même à pieds ou en transport en commun.

(Je doit t'écrire de points Wifi sur terre, parce que, sur le bateau, la Wifi coûte 20€/jours, ou 0.50 centimes la minutes. Ouch!)

La grande roue sur le quai de Marseille

Un cormoran qui se fait sécher les ailes

Ici, c'est Jo, toute heureuse de notre cabine avec balcon

Quoi? Qu'est ce qu'elle a ma gueule ???

Hier, c'était "journée en mer", pour se rendre ici. On a pris ça a assez relax, la plupart du temps dans notre cabine et sur notre balcon parce que, les jours de mer, il y a plus de 4000 personnes sur le navire alors partout où on va, c'est "bourré" de monde.

Pour finir, le mythique volcan Vésuve...






Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Articles les plus consultés