De retour dans la ville lumière

C'est terminé pour la côte d'Azur. 

La paix. C'est ce qu'elle me faisait ressentir.

On a eu droit, pour notre dernier soir à Nice, à un défilé grandiose dans le cadre du carnaval annuel de Nice. Je n'ai jamais vu de chars allégoriques aussi impressionnants. Malgré la plan "vigipirate", qui imposait la présence de nombreux policiers, militaires armés, pisteurs et démineurs, l'ambiance était très festive. Le centre ville était noyé sous les confétis. Vraiment, une belle expérience.

Quelques chars...

Les Gau...les Gaugaus...les GAULOIS !!!

Électrisante.

De vieux souvenirs. Gene Simmons, du groupe KISS.

Et la mascotte officielle.

Superbe mouette à tête noire

En passant. Notre trajet Digne-Nice a été vraiment agréable. Cinq heure dans un petit tortillard butinant ses passagers de ville en ville, traversants tunnels et rivières au creux des montagnes.

Notre petit tortillard.

La madame est contente de retourner à Paris.

Pour remonter à Paris, on a pris le TGV (117€\pers.). Ça a quand même pris cinq heures parce que, au départ, on a fait la vache à lait le long de la côte jusqu'à Aix. Après, plein nord à +\- 250km/h. En six minutes, on parcourt la même distance couverte en une grosse journée de marche, mais confortablement assis, en dégustant une savoureuse quiche chèvre/épinards avec une réconfortante infusion de thym. On arrive à Paris à 16h41.
En entrant dans le métro, on annonce qu'un colis suspect paralyse une ligne de métro. Et deux minutes plus tard, un message en boucle nous met en garde contre les pick-pockets qui sont très actifs sur tout le réseau. Bienvenue à Paris!

Les barrières anti-suicide du métro parisien.

Tu le reconnais? Le mythique dôme des galleries Lafayette.

Touchante, avec son fidel compagnon.

Paris. Que j'aime cette ville. Généralement, je suis plus campagnes. Mais Paris, c'est autre chose. Elle a une personnalité unique. C'est la cinquième fois qu'on y vient, et chaque pas reste une découverte. Ses architectures hétéroclites, ses trottoirs noirs incrustés de millions de chewing-gum séchés, son incroyable réseau de transport. Et son histoire, sa mémoire, partout où on pose les yeux. On y retrouve toutes les cultures du monde. J'aime cette ville...

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Articles les plus consultés