Bergerac

 Vendredi 14 novembre
Avant de quitter Biarritz, on visite une grande exposition agricole régionale. On y apprend plein de chose sur les bêtes ruminantes pyrénéennes. En se promenant dans les nombreux kiosques de protection environnementale, on fait la rencontre d'une dame bénévole qui nous invite à "vraiment" découvrir le fois gras dans les Landes où son mari, vicomte, possède un immense domaine. C'est à suivre. Ensuite, on s'est rendu sur la rive de la mer Cantabrique, sorte d'énorme baie de l'océan Atlantique. Ciel gris, pluvieux, mer agitée, la vue est tout de même spectaculaire. Riche ville touristique, Biarritz est plutôt calme à ce temps-ci de l'année. Parfais pour nous. Attirés par la plage, on s'y rend et on a la brillante idée de toucher l'eau, pour voir si elle est froide. On s'approche jusqu'à la limite des vagues, se penche pour toucher et...swashhhhh! En une seconde, une vague de fond nous plonge dans un mètre d'eau, jusqu'à la taille. Tu te serais roulé par terre devant ce spectacle. Nous, on était crampés de rire. Pour faire suite à notre pèlerinage, on a passe le reste de la journée à faire "squish squish" en marchand. On passe le reste de la journée sur les routes de campagne pour se rendre à Bordeaux.

La belle petite plage, avant la baignade forcée.

Un peu agitée...
 

Samedi 15 novembre
Visite de Bordeaux. On en profite pour prolonger notre location d'auto pour une semaine additionnelle. On prend le petit train touristique pour une vue d'ensemble, mais on passe une heure à se faire venter sous un déluge, plutôt frais. Retour à l'hôtel pour relaxer.

On ne pouvait pas résister.

La rue Sainte-Catherine un samedi après-midi. Hallucinant !


Dimanche 16 novembre
Aujourd'hui, on visite Bordeaux, sous la pluie. Comme le dimanche tout est fermé, on visite beaucoup d'églises. Notre coup de cœur, celle de Saint-Louis. Une magnifique gothique, qui abrite de superbes vitraux. 

Ensuite, on longe la Gironde, une rivière qui traverse la ville, puis un p´tit café pour se réchauffer.

Une idée géniale! Dans plusieurs parcs sont installées des boîtes comme celles-ci. On y dépose des livres, pour en prendre d'autres, gratuitement. On échange, donne, ou prend, c'est au choix.

Des fontaines qui n'ont rien à envier à celles de Rome ou Venise.

Classique, mais toujours belle...

Puis en après-midi, on reprend notre route vers l'est, vers Rocamadour. Mais en chemin, on fait un petit détour pour passer par Bergerac. C'est le petit village d'où seraient issus les ancêtres de Johanne, les Joyal. On couche ici. Et si tu te pose la question, non, Cyrano n'a rien à voir avec Bergerac.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Articles les plus consultés